Invent

TED – Troubles autistiques – Les apprentissages


  • Laisser du temps à l’enfant pour observer une image parce que ces enfants focalisent en général leur attention d’abord sur les détails avant de voir le support dans son ensemble.
  • Donner des instructions explicites sur ce qu’il faut regarder, sur ce dont on parle (en utilisant des signes, des gestes, des symboles ou en mettant en valeur les objets en question…).
  • Aider l’enfant à faire des liens, sa vision souvent fragmentée du monde l’empêche de relier les actions ou événements entre eux. Ex: il peut lui être difficile de faire du lien entre deux images qui représentent pourtant une chronologie.
  • Amener l’enfant à différencier ce qui est personnel de ce qui est extérieur. Développer l’apprentissage de ce qui est à soi et de ce qui est aux autres.
  • Expliquer à l’enfant qui prend souvent les expressions au pied de la lettre ce qu’elles signifient en réalité (ex: « j’ai un petit creux » signifie avoir faim, « les murs ont des oreilles » veut dire qu’on peut être entendu…).
  • Faire percevoir à l’enfant qu’une histoire à un début, un milieu et une fin, qu’il y a une certaine chronologie dans les actions.
  • Utiliser la même notion, exercer la même compétence dans des contextes différents, des lieux différents, avec du matériel différent pour essayer de permettre à l’enfant d’accéder à la généralisation.
  • Essayer de concrétiser les situations, les concepts, les leçons, donner du sens, essayer de trouver des applications dans le quotidien (ex: acquérir le dénombrement: dénombrer différents objets du quotidien de l’enfant).
  • L’aider à comprendre et percevoir que certaines choses ne sont pas directement dites dans le texte mais sous-entendues. Ex: Les enfants ont lancé le ballon trop fort. Le vitrier est rapidement venu pour que personne ne se coupe. À sous-entendre: une vitre a été brisée par le ballon.
  • Aider l’enfant à construire un récit en lui proposant une série de questions: qui, où, quoi, comment… pour susciter son imagination tout en lui proposant un cadre, une structure qui le rassure.
  • Éviter les tableaux à double entrée difficile à comprendre pour l’enfant.
  • Utiliser deux caches coulissants pour aider l’enfant à se repérer dans les tables de multiplication pour trouver la bonne réponse.
  • Si l’enfant ne supporte pas de se tromper, dédramatiser les erreurs et terminer les tâches par quelque chose d’acquis, que l’enfant est capable de faire.
  • Donner à l’élève une information précise sur ce qu’il réussit: « Beau travail de dessin! », « Tu as très bien réussi ton exercice de français! » pour qu’il comprenne bien ce qu’il a réussi.
  • Déterminer avec les autres intervenants un comportement cible auquel il serait souhaitable d’aboutir, pour que tous agissent dans la même direction.
  • Mettre en place des temps spécifiques pour apprendre à tracer, copier, couper…