Invent

TED – Troubles autistiques – Adapter les consignes


  • Les consignes doivent être courtes, directes, concrètes, décomposées et affirmatives (plutôt que sous la forme de questions). Elles ne doivent pas être ambiguës. Il s’agit de dire à l’enfant ce qu’il doit faire précisément.
  • Accompagner les consignes de signaux visuels (images, objets, dessins…) pour aider l’enfant à en comprendre le sens. Exemple: entoure les fruits en vert
  • Voici un petit recueil d’illustrations possibles pour les consignes:

  • Donner une information à la fois, décomposer la consigne initiale.
  • Lui laisser le temps d’intégrer la consigne, lui répéter plusieurs fois, doucement, la reformuler avec des mots simples et des phrases courtes.
  • Pour commencer, utiliser toujours les mêmes formulations. À mesure que l’élève réussit, varier graduellement les consignes pour favoriser la généralisation.
  • Reprendre avec l’enfant les consignes et indications données à l’ensemble de la classe en lui expliquant bien qu’elles s’adressent aussi à lui.
  • S’assurer que l’enfant est en position d’écoute avant de lui donner une consigne. Essayer de mobiliser son attention en utilisant un pictogramme « écoute », « regarde » avant de lui donner la consigne.
  • Expliquer plutôt à l’enfant ce qu’il faut faire que ce qu’il ne faut pas faire, par ex: lui dire plutôt « marche doucement » que « ne cours pas » ou lui dire plutôt « pose ta gomme sur la table » que « arrête de jouer avec ta gomme ». Éviter les formes négatives pour faciliter sa compréhension.