Invent

TDAH – Troubles de l’attention – Ecriture, graphisme


  • Utiliser un embout pour mieux tenir son crayon si nécessaire.
  • Un chevalet peut l’aider à copier ce qui est noté au tableau car le passage du tableau qui est vertical à son cahier qui est à plat peut parfois être difficile. Réduire progressivement l’inclinaison.
  • Si le graphisme est trop difficile pour l’enfant, trouver un camarade pour photocopier les leçons ou récupérer le cours de l’enseignant s’il est informatisé.
  • Dès que possible soulager l’écrit s’il est laborieux pour l’enfant; lui proposer des textes à trous (ex: pour la grammaire), lui demander une réponse verbale. Réduire la quantité de travaux écrits, éviter de faire un brouillon trop détaillé qui le fatiguerait ou pourrait le décourager avant de rédiger au propre.
  • Pour améliorer sa lisibilité: donner un modèle de lettres avec des repères par rapport à la ligne (les lettres qui montent comme le L s’arrêtent ici, et celles qui descendent là), échauffer les doigts, être bien assis, l’écriture en script est parfois plus facile que l’écriture cursive.
  • Si l’écriture est trop laborieuse apprendre la saisie au clavier (il existe des logiciels pour automatiser la saisie et des claviers pour enfant).
  • L’encourager à éviter toute précipitation pour éviter les étourderies.
  • Relire de façon stratégique son écrit afin de rechercher un type d’erreur à la fois, par exemple il relit d’abord en cherchant les erreurs portant sur l’orthographe d’usage en se posant la question « les mots sont-ils correctement orthographiés? », puis chercher les erreurs grammaticales en se demandant « ai-je bien pensé aux accords? ».
  • Fournir des conseils pour prendre des notes: quelles informations retenir, quelles abréviations utiliser, comment être clair et organisé pour se relire facilement.
  • Utiliser l’acronyme MAPO comme liste de vérification: Majuscules, Apparence générale, Ponctuation, Orthographe.
  • Travailler avec un logiciel de traitement de texte lui permet de repérer ses erreurs et d’appliquer les règles pour se corriger.
  • Apprendre à utiliser le correcteur d’orthographe d’un logiciel.
  • Pour les plus grands, la production de rédactions peut être facilitée par l’utilisation d’un ordinateur. Le brouillon pourra plus facilement être corrigé et transformé. Il faut s’entraîner à trouver les idées de départ, puis les structurer pour obtenir un texte cohérent. Enrichir son réseau sémantique en travaillant sur les synonymes.