Invent

Dyspraxie – Présentation des documents


  • Faites part de vos intentions à l’enseignant, afin d’avoir son accord et pour qu’il vous transmette régulièrement les documents à adapter (pensez à échanger adresses e-mail et clef USB  si possible !).

  • Épurer les supports : supprimer, en accord avec l’enseignant, les illustrations qui n’apportent rien au travail demandé, ne pas surcharger les pages. Par exemple, utiliser une page pour un ou deux exercice, pas plus. Laisser un blanc et tracer un trait entre les deux exercices.

  • Espacer les informations : augmenter la taille des interlignes (environ 1.5), les espaces entre les mots, sauter fréquemment des lignes.

  • Utiliser toujours le même type et la même taille de police (voir avec l’orthophoniste ou l’ergothérapeute quelles sont celles recommandées). 

  • Ne pas lui faire faire d’exercices qui consistent à reconnaître des lettres dans différentes typographies. Privilégier l’écriture scripte à l’écriture cursive (après avoir demandé l’avis de l’enseignant et des soignants de l’enfant).

  • Prendre garde à proposer des documents aux informations contrastées : les caractères des photocopies ne doivent pas être trop clairs (éviter d’imprimer en « brouillon ») et le fond non grisé.

  • Garder une présentation en lignes pour tous les exercices.

  • L’adaptation suivante peut être conseillée par l’orthophoniste ou l’ergothérapeute : elle consiste à alterner les couleurs d’écriture ou de surlignage du texte. Par exemple du rouge pour la ligne 1, du bleu pour la 2, du vert pour la 3, du rouge pour la 4, du bleu pour la 5 et ainsi de suite. Il existe des logiciels qui permettent de transformer les textes de cette façon.

  • Proposer une présentation fixe à l’enfant, qui permette de se construire des repères.

  •  Comment faire concrètement ? Discutez de la méthode à appliquer avec l’enseignant et en fonction des aides attribuées à l’enfant (logiciels et traitement de texte). Vous pourrez ainsi vous organiser au mieux.

    De nombreux exemples sont disponibles sur le site cartablefantastique.fr. Ce site a été créé à l’origine par une chercheuse en sciences cognitives et une enseignante de CE1, dans le but d’adapter les supports d’une élève dyspraxique.

    Il existe des logiciels de reconnaissance OCR (Reconnaissance Optique de Caractères) qui permettent, après avoir scanné un document, de le convertir en fichier texte. Vous pouvez ensuite changer la police, les interlignes, mettre en gras, etc.

    Si l’enseignant utilise le traitement de texte, il peut peut-être vous fournir les documents sur une clé USB, pour que vous puissiez les modifier la veille du travail.

    Adapter les supports pendants que vous êtes avec l’enfant est possible. Vous pouvez le faire lorsqu’il n’a pas besoin d’une attention soutenue, en modifiant les documents à côté de lui.