Invent

Dyspraxie – Ecriture et graphisme


  • Lors d’un exercice de graphisme pur : verbaliser les étapes du tracé de la lettre ou raconter sous la forme d’une petite histoire. Exemples : le « a » est un rond avec une canne, le « p » est une barre entourée de deux petites vagues. Proposer d’écrire sans regarder.

  • Utiliser un objet pour bloquer la feuille et éviter qu’elle bouge lorsque l’enfant écrit. Ou accrocher la feuille avec de la patafixe. Préférer des outils qui glissent bien sur le papier, type stylo gel ou feutre. Utiliser des feuilles ou des cahiers à une seule ligne.

  • Ne pas se focaliser sur la qualité de l’écriture de l’enfant. On recherche ici que ce soit lisible par l’enseignant et l’enfant lui-même quitte à en demander moins en quantité.

  • Si le graphisme est vraiment de mauvaise qualité, votre rôle est de servir de secrétaire à l’enfant. Vous serez donc amené à terminer la copie du cours, ou à écrire sous la dictée de l’enfant, notamment lors des interrogations.

  • En dictée, demander à l’enfant d’écrire uniquement les mots cibles que l’enseignant veut travailler (texte à trous) ou si cela est encore trop difficile, lui demander de les épeler.

  • Éviter la copie : l’enfant n’ayant pas automatisé le geste des lettres, celle-ci sera inefficace puisque l’enfant cherchera à faire pareil sans pouvoir reproduire le bon tracé des lettres.

  • Vous pouvez reprendre le code utilisé pour la lecture, selon ce qui a été choisi par l’orthophoniste et l’ergothérapeute ou utiliser un code plus spécifique à l’écriture.

  • Guider la main de l’enfant quand il écrit, en commentant verbalement le tracé (mémoire orale plus efficace que la kinesthésique pour ces enfants).

  • Faire écrire l’enfant en écriture scripte si l’écriture cursive est trop difficile. Si c’est encore trop coûteux, passer au traitement de texte.

  • Éviter de demander de relier ou de souligner. Demander à l’enfant de colorier ou de surligner de la même couleur les deux mots ou expressions à associer plutôt que de tracer un trait pour relier.

  • Dessin, coloriage: réduire les exigences, ne pas l’obliger si c’est proposé comme temps de détente par l’enseignant. Lui demander ce qu’il a voulu dessiner plutôt que se focaliser sur le résultat.