Invent

Dysphasie – Expression


  • Aider l’enfant à trouver ses mots. Quand on sait quel est le mot qu’il cherche, lui apporter le premier son ou la première syllabe du mot peut être un moteur pour lui.
  • Quand il commence à lire et à écrire, donner la première lettre à l’écrit peut aussi l’aider à trouver le mot qu’il cherche.
  • L’encourager à contourner ses manques du mot. L’inciter à décrire le mot qu’il cherche, dire à quoi ça sert, à quoi ça ressemble, donner une définition, voire mimer.
  • L’inciter à utiliser des gestes, des mimiques pour se faire comprendre. Accompagner sa communication non verbale d’un support oral.
  • Être un modèle de référence pour l’enfant. Il apprend beaucoup par imitation.
  • Quand il se trompe sur un mot ou une tournure de phrase, lui donner simplement la forme correcte sans exiger qu’il répète.
  • Lui laisser le temps de s’exprimer, accepter un temps d’attente, un petit moment de silence nécessaire à l’enfant.
  • Ne pas l’interrompre. Noter éventuellement les erreurs afin de lui donner un modèle correct ultérieurement.
  • Prendre le temps de le comprendre pour donner de l’importance à sa parole et qu’il y trouve de l’intérêt.
  • L’aider à exprimer ses sentiments, ses émotions à l’aide de dessins ou de pictogrammes.
  • Ne pas mentir à l’enfant, lui dire si on n’a pas compris ce qu’il veut dire, lui poser des questions fermées (réponse oui/non) pour le comprendre. Reformuler ses propos pour vérifier que le message est bien passé.
  • Pour les réponses à l’oral, privilégier le sens du contenu plutôt que la forme.
  • Dans le cas de moqueries de la part des camarades, expliquer, si l’enfant est d’accord, ce qu’est la dysphasie et les difficultés qu’elle entraîne, dans le but de limiter ces moqueries.
  • L’encourager à participer, à prendre la parole malgré ses difficultés, le solliciter. Valoriser tout effort et l’aider à reformuler ses propos afin qu’il soit bien compris.
  • Compléter ses propos s’il manque une information.
  • Laisser place à une parole spontanée et naturelle. Ne pas transformer chaque situation d’échange en exercice d’entraînement au langage.
  • Des logiciels (claviers virtuels, synthèse vocale, dictionnaires prédictifs) pour compenser le handicap dans le cas de dysphasies sévères sont disponibles sur le site suivant: http://donnerlaparole.sourceforge.net/index.html.