Invent

Dyslexie-Dysorthographie – Rédaction


  • Prendre le temps de bien lire le sujet, s’interroger sur le sens : qu’est-ce que j’en comprends ?
  • L’inciter par commencer à mettre en ordre les idées qui lui viennent.
  • S’appuyer sur un graphique ou un diagramme si cela l’aide à organiser ses idées.
  • L’aider à faire un plan pour structurer sa pensée. Chaque partie va traiter une composante du sujet : utiliser des titres et/ou des sous-titres pour chaque partie.
  • L’inciter à noter les points principaux qui seront à développer dans chaque partie avec des mots ou des phrases clés. Noter éventuellement des exemples qui pourront justifier ses propos.
  • Toutes les grandes idées doivent être écrites au brouillon avant de se lancer dans la rédaction.
  • Ne pas négliger l’introduction qui doit présenter et donner une vue d’ensemble du travail, ainsi que la conclusion qui doit résumer l’exposé et donner une réponse à la problématique posée.
  • Rédiger en se concentrant sur le sens. Il s’agit de détailler tous les points notés dans le plan.
  • Relire de façon stratégique son écrit afin de rechercher un type d’erreur à la fois, par exemple il relit d’abord en cherchant les erreurs portant sur l’orthographe d’usage en se posant la question « les mots sont-ils correctement orthographiés? », puis chercher les erreurs grammaticales en se demandant « ai-je bien pensé aux accords? ».
  • Inciter l’élève à vérifier une fois son travail rédigé, la cohérence de son écrit, de ses différentes parties.
  • Encourager l’enfant à être attentif à la présentation de son travail : présentation claire, aérée, ne pas utiliser des phrases trop longues, ne pas négliger la ponctuation… L’inciter à écrire une ligne sur deux pour plus de lisibilité.
  • Inciter l’enfant à rédiger des phrases courtes pour éviter les erreurs de syntaxe.
  • Pour savoir si l’enfant a besoin d’un scribe, observer si la richesse du récit qu’il peut faire à l’oral se retrouve dans ses écrits.