Invent

Dyslexie-Dysorthographie – Lisibilité des documents


  • Il est important de veiller à la mise en page du document sur lequel l’enfant doit travailler : l’organisation doit être claire et attrayante.
  • Privilégier les écrits dactylographiés aux écrits manuels.
  • Déterminer avec l’enfant une police de caractères lisible (Century gothic, times new roman, comic sans, arial).
  • Utiliser de gros caractères (taille 12 minimum).
  • Augmenter les interlignes (interligne 1,5 ou 2).
  • Si l’enfant a des difficultés à se repérer dans les lignes, surligner une ligne sur deux.
  • Il est possible de télécharger sur le site suivant une barre d’outils pour réaliser automatiquement une mise en forme adaptée : http://ia87.ac-limoges.fr/spip.php?article295.
  • Accompagner les textes ou le vocabulaire d’illustrations.
  • Espacer les informations, en les répartissant sur la page entière mais ne surcharger pas la feuille et les écrits : l’enfant lira tout et ses difficultés de lecture l’empêcheront de faire le tri entre l’essentiel et l’accessoire.
  • Utiliser de la couleur pour surligner les mots importants ou les mettre en gras.