Invent

Dyslexie-Dysorthographie – Lecture


  • Ne pas obliger l’enfant à lire à voix haute, sauf s’il le demande.

  • Pour préparer la lecture, présenter d’abord à l’élève les nouveaux mots qu’il va rencontrer.

  • Pour alléger la charge du décodage lors de la lecture d’un texte, il est possible de faire de la lecture alternée. L’adulte et l’enfant lisent chacun à tour de rôle. En respectant le rythme de l’enfant.

  • Accepter le suivi de ligne par un doigt, une règle, un cache qui l’aideront à ne pas sauter de mots ou de lignes.

  • Possibilité de numéroter les lignes si cela aide l’enfant à ne pas en sauter. Il peut ainsi barrer les numéros une fois la ligne lue.

  • Alterner la couleur des syllabes (en rouge et bleu) peut aider certains enfants dans leur lecture. Les lettres muettes peuvent être mises en gris et les petits mots fonctionnels en noir. Ex: mi et a ramassent des champignons.

  • Oraliser les consignes écrites et les énoncés, les lire ou les faire lire par un autre élève.

  • Si l’enfant souhaite lire à voix haute et s’il a un débit trop rapide le faire ralentir. Un débit trop rapide limite l’accès au sens et entraîne une augmentation des erreurs.

  • Aider à lire les mots et les passages difficiles.

  • Accepter la subvocalisation à voix basse.

  • Proposer si possible des livres-cassettes, des livres-audio pour la lecture d’œuvres (site internet : http://www.audiolivres.eu/). L’école peut constituer une bibliothèque de livres enregistrés (livres lus par un professeur, des élèves, des parents). Fournir un résumé petit à petit de chaque chapitre.